Sleepwalkers

Le propos de Sleepwalkers se divisent en trois grands thèmes qui s’entrelacent et évoluent autour de la vision de la société, de la notion du mystère et de la vie en tournée du musicien. Le morceau titre évoque notre monde de zombies déambulant au bord du précipice, accrochés à nos smartphones. Sans cesse « on line world », bon nombre d’entre nous ne savons plus où nous vivons. Il est grand temps de se réveiller.

Avec ses précieux compagnons, Haggai Cohen-Milo et le batteur Amir Bresler que l’on a pu apprécier notamment aux côtés du contrebassiste Avishaï Cohen, l’écoute est constante et l’entente, magique. Les deux compèrent incarnent à merveille l’esprit de la musique du pianiste et l’entoure d’une session rythmique groovy, solide, fluide et extrêmement sensible.

Les 13 titres de Sleepwalkers mettent en lumière un art de la mélodie, une technique remarquable, jamais démonstrative et une sensualité à fleur de peau. Sa connaissance du jazz américain, son penchant pour les musiques israéliennes, arabes, maghrébines, et son amour pour l’oeuvre de Bach et la pop des Beatles font d’Omer Klein un adapte de la musique universelle.

FIP