Stratis Psaradéllis : lyra, lafta, sazi, chant

Harris Lambrakis : ney, chant

Stéfanos Dorbarakis : kanonaki, chant

Periklis Papapetropoulos : lafta, sazi, chant

Kostas Meretakis : percussions, chant

Maria Simoglou : chant, koutalia, potirakia

______________________________________________________________
Le projet « Minóre Manés » a recu le prix coups de coeur de l’académie Charles Cros en 2016.

Après deux disques avec le groupe Oneira, et de nombreuses collaborations avec, entre autres, Bijan Chemirani et Stelios Petrakis, la chanteuse grecque Maria Simoglou présente son nouvel album rebetiko, Minóre Manés.


Histoires de marins et de taulards, d’amours éplorées et de rêves au haschisch, d’œillades canailles et d’exils sans retour hantent le rébètiko, musique polymorphe apparue au début du siècle dernier dans les cafés souvent mal famés des ports de Grèce et d’Asie Mineure.

A ce répertoire fascinant, à mi-chemin entre la chanson sentimentale, la protestation sociale et la poésie orientale, Maria Simoglou, chanteuse grecque établie à Marseille et membre du groupe Oneira, a emprunté treize titres qu’elle chérit particulièrement.


Epaulée par des musiciens de la même génération qu’elle, Stratis Pasaradellis à la lyra, au lafta et au saz, Periklis Papapetropoulos au lafta et au saz, Harris Lambrakis à la flûte ney, Stephanos Dorbarakis à la cithare kanun et Kostas Meretakis aux percussions, elle s’est attachée à recréer ces airs populaires dans des arrangements nouveaux, puisant dans les sonorités acoustiques des instruments traditionnels les accents d’intemporalité qui parent au mieux cette musique vagabonde, irréductible aux cadres historiques (le rébètiko n’a jamais vraiment cessé d’être joué et chanté) et géographiques (les ports mourant et renaissant partout sur les rivages orientaux de la Méditerranée).


C’est un monde que ce disque, avec beaucoup de précision et de subtilité ornementale, réveille, un monde trivial et onirique à la fois, foisonnant, plein de double-sens et de sous-entendus, de séduction et de malice.


Vidéos