AJOYO est la vision du multi-instrumentiste Yacine Boularès, un savant mélange mystique de traditions africaines, de jazz et de soul. Plus que de la musique, c’est une joyeuse cérémonie, un expérience totale qui lie public et musiciens ensemble. AJOYO chante au nom de Tony Allen, Oum Khalsoum, Charlie Parker et Donnie Hathaway. En se retrouvant dans la position du danseur, les bras ouvert, trompettes, cloche et basse réunies, AJOYO parle le langage du rythme et des tambours, avec un accent new-yorkais.

Originaire de Tunisie, en passant par Paris, Yacine Boularès a joué du saxophone, composé et arrangé pour les musiciens camerounais, notamment Jojo Kuo, ancien batteur de Fela Kut, ainsi que Martino Atangana, ou encore Tabou Combo, la légende haïtienne du Kompa, et pour le dernier album de Placido Domingo’s Encanto Del Mar

Le projet s’est construit sur ces rencontres et influences variées, qui pousse la réconciliation entre ses origines nord-africaines et son héritage occidental. AJOYO célèbre la vie, l’amour et la justice à travers la musique : musique du coeur, de l’esprit et du corps, aussi bien vivante que sophistiquée et qui donne envie de danser !

« Ajoyo est habité d’une esthétique qui laisse pantois. Cohérente, […] si parfaite dans la fusion des influences, que j’en suis encore à me demander comment est-il possible d’asseoir un tel mariage de genres sans que ceux-ci perdent de leur individualité. » Djam La Revue

« Un Tunisien a New York, un des jazzmen les plus talentueux de sa génération » La Bande Passante RFI

« Probablement l’un des meilleurs disques de cette première moitié de 2015 » Djolo.net

Vidéos